Notre bilan en Équateur

Cela transpire dans nos articles : nous avons ADORÉ l’Équateur. Nous sommes définitivement tombés amoureux de ce splendide pays où nous espérons déjà pouvoir retourner dans quelques mois, pour passer du Pérou à la Colombie… on se demande même si on n’a pas commencé par le meilleur pays de notre itinéraire !

En quelques chiffres :

Durée sur place : 40 jours par rapport aux 36 prévus (durée hors Galápagos)
Budget : 2514$ à deux, soit 2174€ avec les taux de change dont on a bénéficié. On est donc sur un budget de 27€ par jour et par personne. On avait prévu 25€ par jour et par personne pour un total de 1800€ en tout. On est donc un peu au dessus, déjà parce qu’on est restés plus longtemps et aussi parce qu’on s’est offert une belle excursion à Cuyabeno avec le reste de notre super cagnotte de départ (qui apparait donc dans le budget alors que c’est un cadeau) !
Nombre d’étapes : 18, dont 8 étapes d’une nuit où nous ne nous sommes arrêtés que pour dormir.
Quito > Mindo > Otavalo > Puerto Lopez > Montañita > Guayaquil > (parenthèse Galápagos) > Cuenca > Riobamba > Baños > Coca > Lago Agrio > Cuyabeno > Tena > Puyo > Latacunga > Boucle du Quilotoa > Latacunga > Quito
Nombre d’heures de bus : 73h. Uniquement les « grands trajets » entre les villes. N’inclus pas les bus locaux (on pourrait facilement rajouter 24h de plus!). Si vous visualisez la position ninja de Sam en mode « protection du sac à dos », vous pouvez imaginer que les heures peuvent paraître longues parfois !
Maximum de nuits passées au même endroit : 5, à notre arrivée à Quito et au Paseo de los monos.

En quelques mots :

Nos coups de cœur :

  • Les Galápagos et l’Amazonie : ces étapes sont hors classement, tellement incroyables et sans possibilité de comparaison avec le reste du pays. On a vraiment été conquis !
  • Les singes et les volontaires du Paseo de los monos
  • Baños : ses cascades, le canopy, les thermes et José
  • Mindo : la multitude d’oiseaux, le paysage sonore, les colibris, la forêt tropicale
  • Otavalo : notre belle rencontre avec la famille de Fausto, la cascade et le marché
  • Cuenca : sa richesse architecturale et l’ambiance tranquille qui s’en dégage
    + la balançoire de Quito pour Sam !

Ce qu’on a aimé :

  • Les équatoriens, leur chaleur, leur générosité : on a fait de tellement belles rencontres !
  • La richesse et la diversité des paysages : l’Équateur a beau être un petit pays, il possède une diversité de paysages incroyable et impressionnante : des Andes à la jungle amazonienne, des côtes pacifiques à la forêt tropicale, sans oublier les Galápagos !
  • Le réseau de bus hyper développé : tellement facile de se déplacer dans tout le pays et pour pas cher.
  • Les vendeurs ambulants qui montent dans les bus à chaque arrêt : on est sûrs de ne jamais mourir de faim !

Ce qu’on a moins aimé (il en faut bien !) :

  • Les klaxons incessants des taxis en ville – pour alpaguer les touristes que nous sommes – et des voitures en général : les Équatoriens ne respectent pas trop les feux de signalisation et préfèrent klaxonner avant chaque intersection pour signaler qu’ils vont passer.
  • Les chiens errants qui nous poursuivent dans la rue…. vive le vaccin contre la rage !
  • Certains toilettes publics plus chers pour les femmes que pour les hommes (avec ou sans PQ) !! Ça ça a surtout rendu folle Lulu !

Catégorie WTF (= grand n’importe quoi) :

  • Tout se paye en cash mais ils n’ont jamais ni monnaie, ni fond de caisse. On s’est souvent retrouvé à devoir attendre pendant que la caissière courrait dans le quartier pour nous rendre la monnaie.
  • Les bus qui doivent pointer en plein milieu des trajets : les chauffeurs roulent à fond et s’arrêtent à peine à chaque arrêt : souvent les gens sautent en marche pour monter ou descendre. Les contrôleurs courent jusqu’à la machine à pointer …. et reviennent en marchant tranquilou une fois le pointage effectué !
  • Les équatoriens sont de taille assez petite… et pourtant le nombre d’endroits où on s’est retrouvés face à des marches immenses sur nos balades.
  • La bouffe à emporter plus chère que la bouffe sur place.
  • Las helados con queso : les glaces saupoudrées de fromage rapé….on ne s’y est pas tenté mais on ne regrette pas spécialement !
  • La désinfection intensive spéciale COVID dans beaucoup d’endroits !

Côté Cuisine :
On a beaucoup aimé la cuisine équatorienne, dans l’ensemble on a bien mangé. Beaucoup de diversité et c’était systématiquement copieux ! On a adoré les formules almuerzo et merienda (plats du jour midi et soir), avec un gros coup de cœur pour les soupes systématiques en entrée et les bananes rôties en accompagnement. Bon par contre, c’était riz à quasi tous les repas et ça on n’en peut plus !!
Nos plats préférés :

  • Sans hésiter le hornado !
  • Caldo de gallina (soupe au poulet et à la coriandre)
  • Encebollado (soupe de poisson)

Notre mot fétiche : Chévere (se prononce chévélé) = pète sa mère / génial / splendide !


Notre musique totem :

Les paysages sonores du quotidien

Bruits de rue et de marchands ambulants – Quito
Bruits de terminal terrestre


Voyager en équateur pendant le COVID

Globalement, on n’a eu aucun problème lié au COVID pour voyager en Équateur. Pour entrer dans le pays il suffit d’avoir un pass sanitaire. Ensuite celui-ci n’est pas mis en place dans la vie quotidienne (pas nécessaire pour les bars/restos/activités) par contre le port du masque est obligatoire en ville et dans les lieux fermés. On a seulement dû faire un PCR pour aller aux Galápagos.
Malgré la pandémie, les Équatoriens vivent « normalement », sans restrictions. Il y a beaucoup moins de touristes mais la majorité des infrastructures fonctionne tout de même.
Ils sont néanmoins hyper vigilants côté désinfection ! Nous ne comptons pas le nombre de fois où nous avons dû traverser des cabines de désinfection intégrale ! Ici, les paillassons sont imprégnés de gel hydroalcoolique et la monnaie est systématiquement désinfectée à chaque transaction.
Bref, on s’est très souvent retrouvés dans des situations hyper comiques, comme se faire pschiter les pieds alors qu’on est en tong ou paniquer en voyant la patronne de l’auberge pschiter notre passeport !
Au final on retiendra beaucoup plus ces aspects marrants et l’avantage d’avoir pu visiter des lieux hyper touristiques en étant quasi seuls que les petites contraintes du quotidien !

Un commentaire sur “Notre bilan en Équateur

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :