De Puerto Lopez à Guayaquil : la côte

Puerto Lopez

5 octobre 2021

8h45, après 12h de bus (au lieu de 10), nous voici arrivés sur les côtes de l’Équateur, dans le petit village de Puerto Lopez.
Nous avons choisis de faire cette étape avec une petite idée derrière la tête : essayer de voir des baleines, même si on arrive à la fin de la saison.
Après avoir trouvé une auberge et fait une petite sieste pour récupérer de cette nuit un peu difficile, nous partons manger un bout et nous balader en bord de mer.

Puerto Lopez n’est pas très grand et l’ambiance y est très détendue. On prend plaisir à passer du climat frais et humide de la sierra à la chaleur sèche de la côte Pacifique. Nous passerons pas mal de temps à observer les centaines de frégates qui volent de toute part et essayent de voler leurs prises aux pêcheurs qui rentrent au port.
Nous profiterons du reste de notre journée (et du lendemain aussi) pour chiller et entamer ce fameux blog dont on ne s’est toujours pas préoccupés depuis notre départ.

7 octobre 2021

Aujourd’hui c’est la très attendue excursion pour voir des baleines. Départ à 10h30 à bord d’un petit bateau de pêcheur pour une petite expédition en effectif réduit en compagnie de 4 autres personnes. Nous passerons une bonne heure et demi à « courir » après des baleines qui ne cessaient de nous semer. Après tout ces efforts, nous n’arriverons pas à les voir de près, mais nous sommes tout de même contents de les avoir aperçues. Notre excursion continue avec une session d’observation d’oiseaux et de lions de mer sur l’île Salango avant de pêcher à la ligne et de déguster le ceviche préparé par notre capitaine. Après une petite baignade, il est déjà temps de rentrer…. et de réaliser que cette balade en mer nous aura laissé un sacré souvenir : de gros coups de soleil bien violents !
Nous n’en menons pas large …. surtout Lucie qui a particulièrement cuit du bras droit (et qui occupera le reste de l’après-midi et de la soirée à se mettre tour à tour des serviettes humides froides et de l’aloé vera pour apaiser la douleur). Bon, ça ne nous empêchera tout de même pas de sortir boire une bière et nous faire un petit restaurant de bord de mer pour fêter cette belle journée !

Montañita

8 octobre 2021

Aujourd’hui, petite escale « forcée » à Montañita, ville côtière à 1h30 de Puerto Lopez. Si notre plan d’origine était de faire cette petite étape histoire de diminuer la durée de bus à prendre le lendemain pour rejoindre Guayaquil, nos coups de soleil bien douloureux nous avaient plutôt convaincus de rester une nuit de plus à Puerto Lopez….malheureusement, c’est le début d’un week-end prolongé de fériés et notre auberge est complète et ne peut « nous garder ». Qu’à cela ne tienne, nous couvrirons nos blessures et prendrons le prochain bus pour Montañita…… où nous passerons le reste de la journée cachés dans notre chambre, à l’abri du soleil, à regarder un film ! Nous n’oserons ressortir qu’une fois la nuit tombée, pour trouver à manger !
Nous découvrirons ainsi une ville qui ne déroge pas à sa réputation : Montañita est peut-être la ville la plus festive du pays. On se croirait dans une ville-boite de nuit, C’est impressionnant ! Dommage, on n’est pas trop dans l’ambiance pour en profiter, on souffre trop …. Nous nous réfugierons donc dans un petit boui-boui spécialisé dans le « asado » (barbecue de viande coupée en tranches très fines). On est amusés de voir que l’outil principal du cuisto est un sèche cheveux pour raviver les flammes !
Après avoir bien mangé, nous décidons de rentrer, bien contents d’être loin du centre et du bruit constant. Pas de bol, des clients de l’auberge en auront décidé autrement et mettront le son à fond une bonne partie de la nuit …. il faut savoir que les équatoriens n’ont pas pour habitude d’être vigilant à ce que leur volume sonore ne soit pas une gêne pour les autres (que ce soit dans le bus, dans les restaurants ou autres lieux « communs »), on commence à bien s’en rendre compte !

Guayaquil

9 octobre 2021

Après 3h de bus, nous arrivons à Guayaquil pour la célébration du 201e anniversaire de l’indépendance de la ville, c’est une fête importante et beaucoup de gens affluent de tout le pays pour y assister. Notre hôtel est aux premières loges, nous sommes hyper bien placés ! Après un détour pour faire un test PCR pour notre vol en direction des Galapagos le surlendemain, nous rejoignons les festivités.
Toute la ville est réunie dans la rue qui fait face au monument « Hemiciclo de la Rotonda », monument qui commémore la rencontre entre Simón Bolivar et José de San Martín pour préfigurer l’indépendance de la ville mais aussi de l’Amérique du sud en général. Nous assistons à la fin de la cérémonie en grande pompe entre discours des politiques et gros feu d’artifice, entrecoupés de « Que viva Guayaquil ! » , c’est la fête ! En nous baladant sur le malecón (les quais), nous aurons même le droit à un défilé de voitures et taxis tunés à mort.

10 octobre 2021 :

Aujourd’hui, nous partons à la découverte de la ville qui est la capitale économique du pays. Le ciel est couvert mais il règne une chaleur pesante. Et comme nous sommes dans une grande ville, il sera à nouveau nécessaire d’être vigilants à ne pas nous balader n’importe où… il y a d’ailleurs un « proverbe » équatorien qui nous a tout de suite mis dans le bain « à Quito tu peux te faire voler, à Guayaquil tu peux te faire tuer », ça promet ! Bref, on se limitera aux quartiers sécurisés. Après avoir fait le tour du malecón, nous nous rendons sur la colline de Las Peñas, quartier pittoresque aux maisons de toutes les couleurs. Pour atteindre le point de vue au sommet de la colline il nous faudra monter 444 marches (pfiouuu). D’en haut on peut voir la ville s’étaler de toute part de chaque côté du fleuve Río Guayas.
Satisfaits par notre petite balade, nous nous mettons en direction de notre auberge, en nous attardant sur le chemin retour pour manger une glace et assister à un petit spectacle humoristique à l’agora qui se trouve sur le malecón (depuis la veille, l’agora est toujours pleine de public et les spectacles s’enchainent à longueur de journée).
Après un petit burger végétarien (quel bonheur de ne pas manger de viande pendant un repas !!), nous allons nous coucher tôt, il nous faut arriver à l’aéroport à 6h du matin demain pour notre vol pour les Galápagos.


>> Pour plus de photos, c’est par ici <<


INFOS PRATIQUES

Transport :
Pour nous rendre à Puerto Lopez depuis Quito, nous avons dû nous rendre au terminal Quitumbe. Il y a un bus de nuit qui part à 20h45 (16$ par personne). Ils annoncent 10h de route, pour notre part ça aura duré 12h (et le bus à supprimé un arrêt pour éviter de prendre plus de retard…).
De Puerto Lopez à Montañita, il y a des bus réguliers toutes les heures (2,5$ / 1h).
De Montañita à Guayaquil il y a également des liaisons régulières (6,90$ / 3h).

Hébergement :

Puerto Lopez : Nous sommes restés à l’hostal Quentin, qui est une très bonne adresse, avec des hamacs pour se détendre et une jolie vue sur la mer. On a payé 20$ pour une chambre privée avec salle de bain. Petit bémol : du fait du COVID, la cuisine n’est pas accessible aux clients (et l’info n’est pas précisée en amont), même pour se faire bouillir de l’eau …

Guayaquil : Nous ne recommandons pas particulièrement l’hôtel où nous étions (Manson Boutique Hôtel), bien qu’hyper bien placé, nous l’avons trouvé cher pour ce que c’est (nous avons payé 30$ la nuit pour une chambre sans fenêtre avec juste un lit). Le staff n’était pas particulièrement mémorable non plus… Par contre ils font aussi restaurant et les cuistos cuisinent hyper bien, notamment le végétarien, ce qui est assez rare dans ce pays !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :