Puyo : 5 jours de volontariat dans un refuge pour singes

2 au 7 novembre 2021

Sur les conseils de nos copains rencontrés aux Galápagos, Anita et Arthur, nous nous rendons à Puyo sur notre chemin retour depuis Cuyabeno, à la lisière de la forêt amazonienne. Ceci dans l’objectif de nous rendre au Paseo de los monos, un refuge pour singes, où nous ferons un volontariat de quelques jours.
Ce refuge recueille des singes maltraités, abandonnés, victimes de trafic illégal ou tout simplement dont les zoos veulent se séparer pour renouveler leurs « stocks ». Comme ils ne pourront, pour presque l’intégralité d’entre eux, jamais retourner à la vie sauvage, le Paseo leur offre un refuge, un endroit où l’on prend soin d’eux. Actuellement, 70 singes se trouvent au centre, qui accueille également d’autres animaux et notamment 35 coatis, des margays et ocelots (sortes de petits léopards) et des perroquets.

Au début, nous sommes un peu sceptiques sur ce volontariat : il faut en effet payer pour travailler 7h à 8h par jour (on est tout de même nourris et logés). Ça fait particulièrement mal au syndicalisme de Sam. Mais bon, on se dit que cet argent servira une bonne cause et l’idée de pouvoir prendre soin de singes et de les approcher de près nous donne tout de même l’envie d’essayer. Et puis, au moins, la question de « voler leur travail » aux locaux ne se posent pas !

Lorsque nous arrivons, nous sommes accueillis par les bénévoles du refuge (principalement des français), les patrons Lisette et Yvan, sont sortis faire des courses en ville. A leur retour, Lisette nous met tout de suite dans le bain et nous confie des biberons pour aller nourrir Felipe et Lucerita, des bébés laineux. Un moment impressionnant pour nous, notamment Felipe passera 30 minutes à jouer avec nous, à nous tirer les cheveux et à essayer d’attraper tout ce qui dépasse (lunettes, bijoux), cette proximité nous fera fondre le cœur.

Ensuite, Lisette nous installera dans notre chambre. Celle-ci donne sur une petite terrasse où vit le 3ème bébé du refuge, un capucin blanc d’un an nommé Angelito.

L’ensemble de la maison est construite de manière à ce que la partie supérieure de toutes les fenêtres ne soient pas fermées par de la vitre mais seulement par grillage. Ainsi, notre nouveau voisin s’amusera tout au long de notre séjour à nous faire des coucous dès qu’il nous entendra dans la chambre, soit en soulevant les rideaux, soit en passant sa tête sous un trou de la porte, en mode trop trop chou.

On s’amusera beaucoup de ces « fenêtres ouvertes » qui permettent aux singes en liberté de venir nous regarder vivre à travers les grillages des fenêtres. Ça nous donnait l’impression d’une inversion des rôles : nous étions devenus les attractions de zoo, observés dans chacun de nos mouvements.

Les missions de volontariat

Les journées des volontaires du Paseo de los monos sont chargées en activités, de 8h30 à 17h ! Nous sommes répartis sur 3 différentes missions : nutrition, infirmerie et variées.

La nutrition consiste à désinfecter, laver et couper une multitudes de fruits et légumes (tous de la meilleure qualité, ni trop mûrs et sans aucune moisissures : les singes sont chouchoutés ici). Il faut ensuite aller distribuer la nourriture aux animaux, tout en esquivant les coatis et les singes en liberté qui nous poursuivent et nous sautent dessus pour nous voler tout ce qu’ils peuvent et ont tendance à mordre – notamment Newton le singe fou et flippant et les coatis.
L’après-midi, la mission se poursuit avec la distribution massive d’environ 450 bananes à l’ensemble des animaux. Encore une fois, les plus belles bananes, lavées et soigneusement sélectionnées : sinon les singes les jettent et nous en réclament d’autres !

L’infirmerie consiste à donner les biberons aux bébés singes, à nettoyer les terrasses pleines d’excréments et de fruits et légumes de la veille (pendant qu’ils te montent dessus pour te chercher les poux ou t’éclaboussent avec l’eau des sauts dont tu as besoin pour nettoyer) et à donner des compléments alimentaires à ceux qui en ont besoin.

La mission « variés » consiste à un peu tout et n’importe quoi, du nettoyage d’enclos de singes au renforcement de barrières à l’intérieur même des enclos en passant par le ratissage de feuilles pour nettoyer les allées. Sans compter la préparation des repas collectifs !

Nous aurons des journées bien remplies avec de gros moments de rigolade, des moments très touchants et aussi, il faut l’avouer, beaucoup de temps à récurer de la merde ! Tout ça dans la bonne ambiance créée par l’équipe de 8 volontaires !

Tout est loin d’être parfait dans le fonctionnement de ce lieu, notamment nous serons très régulièrement gênés par la question financière (on nous proposera régulièrement de payer plus, jusqu’aux gants pour pouvoir travailler) mais cela est vite oublié tant l’expérience est touchante et forte.
Au final, nous aurons passé un séjour très agréable et enrichissant que nous ne risquons pas d’oublier de si tôt. Nous resterons d’ailleurs longtemps imprégnés de l’odeur très forte des singes (pas moins de 3 machines pour récupérer l’un des tee-shirts de Sam…. bon, en même temps Roberta lui avait pissé dessus). Et n’oublierons pas non plus l’odeur de moisi des papayes à découper au réveil !
Et nous aurons même finis par voir des tarentules à plusieurs reprises dans la maison…. youpi…

Nous avons vécu beaucoup d’instants remplis d’amour en compagnie de nos chouchous, Roberta pour Sam (qui aimait se cacher dans son tee-shirt) et Felipe pour Lulu (avec son talent particulier pour allier douceur et douleur quand il te tire les cheveux en te couvrant de bisous sur les paupières).

Et quelle joie d’avoir pu partager cette expérience en compagnie d’une aussi chouette équipe de volontaires.
Une grosse mention spéciale pour nos copines, Alex et Lucie, avec qui nous nous sommes immédiatement entendus comme cul et chemise ! Le trio formé avec Lulu n’a rien fait d’autre que de pleurer de rire durant 4 jours.

C’est tout émus que nous quitterons toute l’équipe au bout de 5 jours, il est temps pour nous de prendre la route. Au programme petit retour à Baños pour récupérer notre sac resté chez José, prendre quelques douches et faire une grosse lessive ! Nous partirons ensuite à Latacunga avec l’idée de réaliser la boucle du Quilotoa !


>> Pour plus de photos, c’est par ici <<


Un commentaire sur “Puyo : 5 jours de volontariat dans un refuge pour singes

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :