Retour en Équateur et vacances en famille

5 mars 2022

Nous avons quitté le Pérou dans la matinée pour passer la frontière. Après 5h de bus nous voilà de retour à Cuenca où nous retrouvons les parents de Lulu en début de soirée.
Les retrouvailles sont émouvantes, après 5 mois de voyage, ça fait du bien de retrouver un peu la famille.

On a décidé de retourner dans la même auberge que celle où on avait déjà été lors de notre dernier passage. Mais cette fois, grand luxe, on a réservé un petit appartement privé.
Pour nous, après plus de 5 mois de voyage, revenir dans un endroit où nous avons nos marques ça nous fait à peu près le même effet que si on rentrait à la maison !

On inaugure ces vacances ensemble en sortant manger dans un petit resto où l’on peut déguster des spécialités Cuencanas. Et on rentre profiter de notre appartement pour la soirée. La journée a été longue pour tout le monde, 9h de bus depuis Quito pour Carmen et Jacky et pour nous 5h + un passage de frontière.

6 mars 2022

Aujourd’hui on décide de commencer en douceur avec une visite de la ville de Cuenca, pas de bol, on avait oublié que tout était fermé le dimanche en Équateur ! On en profite tout de même pour explorer la ville et quelques églises du centre ville. On monte notamment au sommet de la cathédrale de l’Immaculée Conception.

Comme on est dimanche, nos plans de plats du jours tombent à l’eau. Nous décidons donc d’aller faire découvrir l’ambiance typique des marchés sud-américains à Carmen et Jacky. Là, tous les stands sont ouverts, ouf ! On se prend 4 plats du jour : encebollado, seco de carne y pollo frito.

Et avant de ressortir, on s’arrête bien sûr au stand de jus de fruit pour se prendre de délicieux jus de coco et jus de maracuya. C’est tellement bon que ça va devenir la nouvelle obsession du père de Lulu pour les jours à venir !
Quand on ressort du marché, il pleut et c’est tout couvert. On récupère notre lessive à la laverie et on fonce se mettre au sec à l’auberge. On passera le reste de l’après-midi tranquillement, à profiter des retrouvailles.
Pour finir la soirée en beauté, on se fait un apéro dînatoire en compagnie des proprios de l’auberge avec les bonnes petites douceur que Carmen et Jacky ont eu la bonne idée de nous ramener dans leurs bagages (du vin et du fromage, que demander de plus??). Une super soirée à discuter des différences culturelles entre nos deux pays.

7 mars 2022

Nous partons explorer le parc national de Cajas pour la journée. On est très contents parce que c’est quelque chose qu’on n’avait pas eu l’occasion de faire la dernière fois. Comme les bus ne circulent plus en raison d’éboulements sur la route, nous prenons un transport privé pour le trajet aller-retour. Diego vient nous récupérer tôt le matin et nous emmène jusqu’à l’entrée du parc et on lui donne rendez-vous pour le retour.

Nous choisissons de faire le circuit 1, une boucle annoncée facile de 3-4h.

La météo est assez couverte et nous aurons quelques petites bruines entre deux belles éclaircies tout au long de notre rando, mais on sera plutôt chanceux à ce niveau là. Par contre, si la rando n’est pas très difficile en soit, elle est rendue bien plus ardue par la boue omniprésente…. On aura tous pas mal glissé et on garde en mémoire de belles chutes tout au long du chemin… on ne parlera pas de l’état des pantalons à la fin de journée !
Mais la randonnée en vaut vraiment la peine, nous avons traversé des paysages splendides et très diversifiés, de nombreuses lagunes.

C’était vraiment splendide !
Et pour les parents de Lulu, première randonnée à plus de 3000m. Quelques difficultés côté respiration mais grosse fierté à l’arrivée !
Résultat des courses : 6h45 de marche (pauses comprises), on finit sur les genoux, complètement crevés. Diego nous attend comme promis depuis une bonne heure, prêt à nous envoyer les secours si on ne réapparaît pas.
Il nous ramène à bon port et nous ne ressortirons plus, trop fatigués, on se fera même livrer un poulet rôti pour le dîner. Une chose est sûre, on va bien dormir !

8 mars 2022

Grosse journée de trajet en perspective, direction Baños. 7h30 de route à bord de deux bus : on initie les parents aux longs trajets sud-américains avec leurs vendeurs ambulants et nombreux arrêts au milieu de nulle part.
On arrive en début de soirée et on met tout de suite le cap sur l’hostal Timara où notre cher José nous attend de pieds fermes ! On est vraiment trop contents de le retrouver et d’être de retour à Baños !
On ressort dîner une merienda, menu typique du soir et quand on rentre, surprise, José a rempli le jacuzzi exprès pour nous ! Un amour ! Quelle belle manière de finir la journée !!

9 mars 2022

Au programme pour cette journée : la route des cascades ! On loue des vélos et on part sous un grand soleil. On a annoncé aux parents de Lulu que c’était quasi que de la descente (c’est le souvenir que ça nous avait laissé) mais il s’avère qu’ils n’ont pas été tout a fait du même avis que nous !! Heureusement qu’il y avait de belles cascades pour leur changer les idées.

Lorsqu’on arrive au canopy c’est le moment de la négociation : le papa de Lulu n’est pratiquement venu en Équateur que pour ça tandis que sa maman aurait préféré nous regarder faire. Mais on insiste un peu et elle finit par accepter (et elle va même adorer!!).
Arrivés en bas, on marche jusqu’à la cascade Pailon del diablo (par l’entrée de droite qu’on aura au final préférée à celle de la dernière fois) et on arrive même à voir un coq de roche, l’oiseau vedette de l’Équateur que nous n’avions encore jamais réussi à voir avec Sam. On est trop contents.

Pour remonter à Baños (parce que oui, on est beaucoup descendus quand même !), une camioneta nous charge avec nos 4 vélos et nous ramène en plein centre pile à l’heure pour le goûter, si c’est pas la belle vie ! On peut enfin partager notre passion pour les empanadas banane-chocolat et le chocolat chaud 100% local !

Et pour finir la journée en beauté, petit tour aux thermes histoire de détendre un peu nos muscles, puis apéro partagé avec José à l’auberge.

10 mars 2022

L’escale à Baños aura été de courte durée, nous repartons déjà pour Otavalo en début d’après-midi. Mais en attendant on a juste le temps d’aller visiter la casa del arbol, un site en haut de la montagne où on peut faire de la balançoire et de la tyrolienne, puis d’aller manger un bon hornado, notre spécialité équatorienne préférée !

Après d’émouvants au revoir avec José, nous voilà repartis pour 6h30 de bus, un bus qui s’arrêtera vraiment beaucoup, ce trajet nous semblera interminable.

Arrivés à Otavalo et installés dans notre auberge, nous ressortons manger au chinois… les plats sont loin d’être extraordinaires mais les quantités sont folles…on repart avec 4 doggy bag, de quoi faire un ou deux repas en plus …

11 mars 2022

C’est reparti pour une dernière journée de randonnée en famille, aujourd’hui on part découvrir la Laguna Cuicocha. Les parents de Lulu avaient très envie de voir un lac dans un cratère d’altitude et ça tombe bien, encore une chose que nous n’avions pas pu faire lors de notre premier passage dans le coin. Cette fois on vise une rando plus facile et on part pour faire le tour de la lagune (bon, ça monte quand même hein!). Le ciel est un peu couvert pour voir tous les reflets sur la lagune mais c’est tout de même superbe, avec ces deux petits îlots au milieu, sortis de nulle part.

Un peu avant qu’on arrive au milieu, il commence à pleuvoir drêche, heureusement on n’est plus très loin d’un kiosque mirador avec un toit, on a pile le temps de s’abriter et de grignoter pour reprendre des forces en attendant que ça s’arrête. Avec la météo hyper changeante on admire tour à tour la lagune sous le soleil ou complètement disparue dans la brume en quelques minutes, un spectacle complètement mystique !

Nous passerons tout le reste de notre balade à osciller entre pluies et éclaircies, avec surtout une belle grosse pluie continue pour la dernière heure de marche. On finit complètement rincés, c’est le cas de le dire !
Sam part en éclaireur pour nous trouver un taxi et c’est trempés jusqu’aux os qu’on rentre à Otavalo. En plus, on doit déménager nos affaires. Nous avons réservé un appartement entier pour les prochaines nuits et nous devons récupérer tous nos sacs dans l’auberge de la veille…heureusement le monsieur qui nous accueille est adorable et propose de mettre tous les sacs dans sa voiture pour faire le transfert sous cette pluie diluvienne.

Finalement on est bien contents de nos restes chinois de la veille ! On ne remettra pas le nez dehors de toute la soirée, ce sera soirée tisane-dodo tôt.

12 mars 2022

Aujourd’hui c’est le tant attendu jour du marché d’Otavalo ! Et on se fera plaisir!

Des stands de toutes part, des objets du quotidien, de l’artisanat local, des quechuas en tenue traditionnelle, on ne sait plus où donner de la tête !

On dévalisera le marché tous les 4, ça a du bon de savoir que les parents de Lulu pourront nous ramener quelques souvenirs et cadeaux dans leurs valises et qu’on peut enfin se laisser aller à faire quelques achats. On passera des heures à déambuler dans le marché et à marchander.
On sera particulièrement impressionnés par les talents du père de Lulu qui, ne parlant aucun mot d’espagnol, aura réussi à négocier tout ce qu’il voulait sans aucun problème !

Après nos achats, nous nous récompensons en nous rendant dans un resto à hornado où on rêvait de revenir depuis 4 mois.

Et l’après-midi, c’est reparti : en route pour Cotacachi, la ville du cuir, pour quelques nouveaux achats.

Lorsque nous rentrons à Otavalo, nous sommes tous bien satisfaits de notre journée (beaucoup plus reposante que la veille).

13 mars 2022

Pour cette dernière journée tous ensemble, nous sommes invités dans la famille de Fausto pour manger.
Lorsque nous partons pour San Roque, nous croisons une parade dans la ville, apparemment une fête de quartier.

Pour l’occasion de notre venue, Blanky nous a préparé du Cuy (=cochon d’inde) pour faire découvrir aux parents de Lulu. Une fois de plus on mangera super bien et on passera un bel après-midi à profiter de passer du temps tous ensemble.

Petit moment un peu désarçonnant quand Fausto et Blanky nous demandent de devenir les parrains et marraines de leurs enfants. Après moult rebondissements sur les modalités, nous sommes aujourd’hui heureux et fiers de nous considérer parrain et marraine de cœur de James et Chanel.

La fin de journée approchant, nous rentrons à Otavalo, il est temps de refaire les bagages. Carmen et Jacky repartent tôt demain matin pour passer 2 jours à Mindo avant leur vol retour et nous décidons de finalement rester une journée de plus sur Otavalo pour revoir Chanel et James et organiser notre passage en Colombie le surlendemain.

Le lendemain matin, les aurevoirs seront très rapides, lorsque nous arrivons au terminal le bus de Carmen et Jacky est en train de partir, nous les jetons à l’intérieur sans même avoir le temps de faire des embrassades. Heureusement, on se reverra très bientôt, notre retour approchant à grands pas !!

Nous sommes très heureux de ces 10 jours passés ensemble, ça nous fait beaucoup de bien de nous retrouver en famille après ces nombreux mois de voyage. Aussi, on était trop contents d’avoir pu repasser par nos 3 coups de cœur en Équateur, de retrouver les personnes auxquelles on s’était attachés quelques mois auparavant et d’avoir pu partager un peu de notre passion pour ce pays avec Carmen et Jacky. En somme : des vacances comme on les aime !

Mini données chiffrées :
Vu le contexte différent de cette interlude de 10 jours où les parents de Lulu nous ont offert beaucoup de choses, nous n’intégrons pas les données budgétaires de ces vacances familiales dans le bilan financier/budget journalier de notre premier séjour en Équateur. D’autant plus qu’une bonne partie de ce que nous avons dépensé était pour acheter quelques souvenirs !
Néanmoins, on a tout de même noté les données chiffrées, pour le suivi de notre budget global. Ces 10 jours nous auront ainsi coûté 440€.
Côté trajets, nous avons passé 22h45 dans les bus sur ce séjour (et ça faisait du bien d’avoir des trajets un peu plus courts !).


>> Pour plus de photos, c’est par ici <<


INFOS PRATIQUES

Nous avions déjà partagé la plupart des infos dans nos premiers articles sur l’Équateur (hébergement, transport, bonnes adresses). Voici les quelques infos des activités que nous n’avions pas fait la première fois.

Infos séniors
Nous ne le savions pas mais une loi en Équateur permet aux + de 65 ans d’avoir des réductions (jusqu’à -50%) pour la plupart des activités, qu’ils soient équatoriens ou étrangers ! Valable pour les entrées d’activités, les bus et mêmes les avions (achetés en agence et pas sur internet du coup). Il suffit de demander le tarif pour « los mayores ».

Parc national Cajas (Cuenca)
Le parc se trouve a environ une heure de route de Cuenca. Lorsque nous y étions, les bus ne circulaient pas en raison d’éboulements sur la route (ce qui peut être fréquent en saison des pluies). Dans ce cas, il est tout de même possible de s’y rendre en transport privé.
Nous recommandons les services de Diego, très sérieux et fiable : +593997411555.
L’entrée du parc est gratuite, ils prennent juste les passeport pour enregistrer les infos d’identité à l’entrée.
En saison des pluies, prévoir des chaussures qui ne craignent pas la boue et éventuellement des batons de rando !!

Pailon del Diablo entrée de droite (Baños)

Une fois dans le village tournez à droite au niveau du premier parking, vous arriverez à une entrée plus facile d’accès, une belle balade mais pas trop longue avec beaucoup de fleurs et d’oiseaux. Les vues sur la cascade sont meilleures et il n’y a pas de passages « spéléos » accroupi sous les roches humides comme l’autre entrée! Seuls les ponts suspendus ont mis à l’épreuve les vertiges de Carmen et Lulu !
Les prix sont les mêmes quelque soit l’entrée choisie : 2$ pour les adultes et 1$ pour les séniors.

Laguna Cuicocha (Otavalo)

Pour se rendre à la lagune, il suffit de prendre un bus depuis le terminal d’Otavalo jusqu’à Quiroga (0,40$). Demandez au chauffeur du bus de vous laisser à la station de taxi pour la lagune. Ensuite, le taxi coute 5$ pour vous emmener jusqu’à Cuicocha (pensez à prendre le numéro pour qu’il vienne vous chercher au retour).
La rando autour du lac est très bien balisée et bien entretenue. Sinon, possibilité de faire un tour en bateau directement sur la lagune.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :