Cali : farniente et copains dans la capitale de la salsa

21 mars 2022
Nous sommes arrivés à Cali la veille dans la soirée. Après le double trajet horrible entre Popayan et San Agustin on est pliés, en overdose totale de bus.
Du coup ce sera journée tranquille en attendant Clément et Eva qui nous rejoignent en fin d’après-midi.
On sort pour manger, les rues sont désertes et tout semble fermé : oups, c’est un jour férié ! On trouve tout de même un endroit bien sympathique avec un plat du jour à un bon prix.

En repartant, on se renseigne pour savoir où on peut faire des courses dans le coin, tout le resto est d’accord pour nous répondre d’acheter 2/3 trucs dans la petite tienda d’à côté et de ne pas aller au supermarché à 800m. La réponse est unanime : nous petits blancs, il ne faut pas trop nous balader dans les rues en ce jour férié. Les rues sont vides et nous sommes les victimes idéales des voleurs, Cali n’est pas une ville très sûre. On suit donc les conseils et on rentre passer l’après-midi tranquillement à notre auberge plutôt luxueuse !

Le soir Clément et Eva nous rejoignent. Petit apéro de retrouvailles et soirée tranquille, ils sont bien jet-laggués.

22 mars 2022
Ce matin, petit réveil assez comique, Clément s’est levé très tôt, victime du décalage horaire. C’est donc tout naturellement qu’il est venu toquer à notre chambre à 8h pour voir si on était réveillés (alors qu’on avait convenu d’une grasse mat !!). Il reviendra à plusieurs reprises dans la matinée, le pauvre, il ne savait pas à quoi s’attendre en annonçant à Lulu qu’elle pouvait faire la grasse mat !
Quand on est enfin prêts, nous allons prendre un bon petit dej dans le quartier, dans le café d’une de leurs copines. L’occasion pour nous de découvrir une spécialité : le pandebono (pain de manioc), délicieux quand il est frais et chaud, parfait accompagné d’un bon jus de fruits frais.
À midi, ils nous emmènent dans le quartier du marché de Alameda pour découvrir les spécialités du Pacifique, les restos y sont réputés pour y proposer une excellente cuisine (apparemment on y mange même mieux qu’au bord du Pacifique). Et c’est vrai qu’on s’est régalés.

On va ensuite faire le tour du marché où on ne peut résister à acheter pleins de fruits et légumes (en même temps le vendeur est malin, il nous fait tout goûter !!).
Puis on prend un taxi pour aller déposer toutes nos victuailles à l’auberge. L’occasion pour nous de découvrir qu’en Colombie, le taxi c’est moins cher quand tu es accompagné d’une colombienne !
On repart ensuite se balader dans le centre après avoir fait un petit détour pour poser nos procurations au consulat pour les élections à venir. Le centre de Cali est plutôt sympathique, on s’y sent bizarrement plutôt bien (vu l’insécurité réputée de la ville, on ne s’attendait pas à ça !).

Bon, dans le doute on a pris le réflexe de sortir sans sac, avec peu d’argent et uniquement le vieux téléphone (d’où les qualités de photos!) mais on est tout de même agréablement surpris.

Le soir, on finit la journée par un cours d’initiation à la salsa ! Et oui, on ne vous l’avait pas dit mais Cali est la capitale mondiale de la salsa, qui résonne de toute part dans la ville de jour comme de nuit. Du coup on a décidé de s’y essayer. Le cours n’est pas tout à fait pour les débutants niveau 0, c’est pas si simple mais on fait ce qu’on peut et on rigole bien.

23 mars 2022

Aujourd’hui nous sortons un peu de la ville pour se mettre au vert. On prend un transport privé jusqu’à Pance, un spot au bord de la rivière Cauca, l’autre fleuve principal de Colombie (avec Magdalena). On va d’abord manger dans un petit comedor populaire où on mange des costillas ahumadas (sorte de ribs fumées) tout en se faisant dévorer par des jejens.
Ce sera notre première rencontre avec ces saloperies (excusez le terme) ! Il s’agit de moustiques hyper agressifs déguisés en petites mouches pour ne pas qu’on se méfie. Leur cible préférée c’est les jambes et les pieds sur lesquels elles se pausent pour laisser des piqûres en sang qui grattent 2/3 fois plus fort et plus longtemps qu’une piqure de moustique standard! En 30 minutes à table on se retrouve avec une vingtaine de piqûres chacun.
Après manger, on va se poser au bord de la rivière et on n’hésite pas longtemps à aller se baigner pour échapper à ces suceurs de sang ! Une chouette après-midi.

Nous allons ensuite admirer le coucher du jour au Christ Rey, le christ blanc de Calí avec un beau panorama qui nous permet de nous rendre compte de l’ampleur de la ville.

Pour finir la journée, nous ferons un repas partagé à base de gros burger en compagnie des copains de Clément puis nous irons tous les 3 à Topa Tolondra, l’un des clubs de salsa les plus réputés de la ville.
Tous ces gens qui dansent tellement bien, c’est magnifique à voir!
On aurait bien aimé vous partager des vidéos de personnes en train de danser et même de nous (parce qu’on s’en sort pas si mal au final), malheureusement depuis quelques jours Youtube transforme toutes nos nouvelles vidéos dans un format short, type story instagram. Un format qu’on ne peut plus intégrer dans nos articles et qui en plus n’est pas agréable à regarder, bref, on laisse tomber les vidéos, on vous les montrera à notre retour !

Nous repartons demain pour Salento et nous quittons Eva et Clément, que nous retrouverons dans quelques jours à Medellín pour de nouvelles aventures.


>> Pour plus de photos, c’est par ici <<


INFOS PRATIQUES

Sécurité

Cali est l’une des villes avec le plus d’insécurité du pays. Il est vraiment important de se renseigner auprès de son auberge et des locaux avant de se rendre quelque part pour savoir si c’est sûr et à quels horaires. Il est plutôt recommandé, surtout la nuit et les jours férié, de sortir avec le moins de choses possible sur soit (ni sac à main, ni bijoux, ni téléphone et juste assez d’argent pour la journée).

Transport

Popayan > Cali : Départs très réguliers toute la journée depuis le terminal de Cali. Il suffit de s’y rendre et de négocier le prix avec les rabatteurs qui font tout pour remplir les bus (3h – 20 000 COP par personne).

Hébergement

Nous étions hébergés à l’hostel Ruta Sur, très bien situé dans le quartier San Antonio. L’auberge est plutôt classe et chère. On y a résidé car la patronne est l’ami de Clément et qu’elle nous a fait une petite réduction. Ça peut être un bon point de chute si vous avez le budget mais ça reste tout de même une destination un peu chère par rapport à la prestation. Vous pourrez sûrement trouver un meilleur rapport qualité/prix sans problème.

Salsa

Cali est la capitale mondiale de la salsa et elle a même sa propre salsa locale, ce serait dommage de passer à côté de ça !
On a pris notre cours de salsa à Salsa Pura, dans le quartier San Antonio. On a payé 12 000 COP par personne en cours collectif. Pour les joindre et connaitre les dates et les horaires pour la salsa (il proposent d’autre cours comme la kizomba) : +573104939660.
La Topa Tolondra est une super adresse pour pratiquer mais aussi pour apprendre (ou pour juste admirer). C’est l’un des clubs les plus réputés de Cali auprès des touristes (il y a tout de même beaucoup de locaux). Il y a des soirs où ils proposent des grands cours collectifs avant la soirée (le lundi il nous semble, à vérifier). Entrée à 10 000 COP.

Se rendre au Cristo Rey

Il n’est pas recommandé de monter au Cristo Rey à pieds, c’est assez dangereux, autant prendre un taxi. La vue est bien sympathique et offre un joli panorama sur la ville.

Aller à Pance

Comme nous étions avec Eva qui est de Cali et qui a des contacts sur place, nous avions pris un transport privé via un de ses amis pour nous y rendre. Aucune idée de comment faire sinon.
C’est un spot sympathique pour sortir de la ville et perdre quelques degrés. Par contre il est indispensable de prendre un anti moustique qui fonctionne contre les jejens quelque soit l’heure où vous y aller.

Un commentaire sur “Cali : farniente et copains dans la capitale de la salsa

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :