Mancora : la station balnéaire du nord du Pérou

2 mars 2022
Nous sommes bien décidés à arriver à Mancora d’ici la fin de journée : nous avons rendez-vous avec les parents de Lulu à Cuenca, en Équateur, dans 3 jours et on se ferait bien une petite escale farniente sur la plage avant de retourner dans les Andes (surtout après les randos qu’on vient de se faire à Huaraz).
Notre bus arrive à Trujillo à 5h30 du matin, on a plutôt bien dormi mais c’est tout de même un peu trop tôt à notre goût. On traine un peu dans le terminal mais tout est encore fermé donc impossible de repartir direct. On se renseigne auprès des locaux et agents de sécu sur place. Il n’y a pas de bus direct pour Mancora en journée par contre on peut attraper un bus pour Chiclayo puis de là bas on aura plus de chances de trouver un bus pour Mancora. On prend donc un taxi jusqu’au terminal approprié. Le prochain bus part dans 30 minutes. On arrive même à réserver en ligne le dernier bus de la journée pour faire Chiclayo – Mancora qui part 1h30 après notre arrivée à Chiclayo. C’est reparti pour 4h30 de route jusqu’à Chiclayo, puis 6h30 jusqu’à Mancora.
On arrivera à Mancora à 19h30, soit après quasi 24h de trajet à bord de 3 bus différents, mais on aura réussi notre objectif. On est contents, on s’installe dans une auberge recommandée par un français rencontré dans le bus, on file se trouver un dîner et on va se coucher, les derniers jours ont été intenses.

3 mars 2022
Mancora est une station balnéaire sur la côté Pacifique, particulièrement réputée pour avoir une eau chaude et de supers vagues pour surfer. On retrouve ici une chaleur écrasante.
Notre maitre-mot pour cette escale c’est farniente !
Nous profiterons donc de la terrasse et de la piscine de notre hostel (dont nous sommes les seuls clients) une grosse partie de la journée. Et on prend encore de beaux petits coups de soleil.

Encore une fois la photo ne colle pas au récit mais on a oublié de prendre une photo en journée…

Nous sortirons tout de même pour un super déjeuner de poisson frais.
Les rues de la ville sont faites de terre, il y a des trous de partout et les moto-taxis rebondissent dans tous les sens, c’est un peu comme faire du manège.

Bon, là encore on est marqués par la quantité de déchets qui jonchent la ville… il y a 2/3 rue extra-touristiques propres et neuves mais le reste du village n’a pas le même visage.

Comme on est en mode repos/détente, on rentre s’abriter du soleil et passer le reste de l’après-midi à notre hôtel, où on profitera d’un chouette coucher de soleil depuis la piscine.

Le soir on ressort juste pour manger en bord de mer, dans la zone touristique, histoire de se faire un bon barbecue de poisson frais.


4 mars 2022
Ce matin on va profiter un peu de l’Océan, l’eau est incroyablement bonne, on est tout surpris, c’est bien la première fois qu’on se baigne dans le Pacifique et qu’elle est chaude. Et les vagues sont vraiment puissantes, pour le plus grand bonheur de Sam !

On se fait ensuite un dernier ceviche et nous récupérons nos sacs pour faire 3h de bus jusqu’à Tumbes, ville frontalière de l’Équateur. Et oui, nous avons déjà rendez-vous demain soir avec les parents de Lulu, on souhaite donc passer la frontière le plus tôt possible !


>> Pour plus de photos, c’est par ici <<


INFOS PRATIQUES

Transport

Il n’y a pas de trajets directs pour faire Huaraz > Mancora. Seulement un bus de nuit qui fait Huaraz > Trujillo et un autre bus de nuit qui fait Trujiollo > Mancora. Si vous avez le temps, l’escale d’un jour ou deux à Trujillo semble intéressante, pour visiter les ruines de Chan chan.
Si vous êtes pressés, ce qui a été notre cas, vous pouvez faire le trajet en plus ou moins 24h en enchainant 3 bus :

  • Huaraz > Trujillo : 77soles par personne / 7h30 de trajet. On est passés par Movil bus, très bien.
  • Trujillo > Chiclayo : 26 soles par personne / 4h30. Départ toutes les 30 minutes avec Entrafesa (départ depuis le terminal de la compagnie, pas depuis le terminal de la ville).
  • Chiclayo > Mancora : 50 soles par personne / 6h30. On est passés par Transportes Chiclayo, très bien aussi.

Hébergement

Nous étions à l’Hospedaje Anais, pas forcément incontournable. Les chambres sont grandes et propres avec salle de bain privée. La piscine est très peu profonde mais elle fait du bien et la terrasse est chouette.
Il y a une cuisine mais pas le droit de l’utiliser. Le WIFI marche moyen. On a payé 80 soles la nuit après grosse négociation. On pense qu’il y a des meilleurs plans dans d’autres hostels, à voir.

Où manger à Mancora ?

  • Sabor Chiclayano, sur « l’avenue principale » de Mancora. Le petit resto/plat du jour du midi incontournable, avec du bon poisson frais. Paye pas de mine de dehors mais excellent et pas cher. 9 soles le plat du jour avec du poisson. Ouvert uniquement le midi.
  • Los Delfines : apparemment ce serait le meilleur ceviche de Mancora (ou en tout cas de la zone touristique). Ouvert uniquement le midi, ce qui est bon signe. Chouette terrasse à l’étage et on a très bien mangé (un peu plus cher par contre, on a payé 70 soles à deux pour 2 ceviche et un pichet de jus de maracuya).
  • Parillada en bord de mer : à quelques pas de Los Delfines, le soir 2/3 restos proposent des barbecues de poissons/fruits de mer. On s’est laissés guider à l’odeur et on a beaucoup aimé. Environ 65soles pour deux plats et un pichet de jus de fruits.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :